“L’impact de la révolution numérique sur l’emploi est impossible à prévoir”

“L’impact de la révolution numérique sur l’emploi est impossible à prévoir”
937a8333f5.jpeg

À l’occasion du Forum de Davos, placé sous le thème de la quatrième révolution industrielle, celle du numérique, Stéphanie Antoine a rencontré Jean Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric. Son entreprise, qui est présente dans 130 pays, emploie 170 000 personnes.

La révolution numérique menace-t-elle l’emploi ? Un rapport publié lundi 18 janvier par le World Economic Forum, organisateur du Forum de Davos, fait grand bruit. Il prévient que la révolution technologique en cours, qui se traduit par la numérisation ou l’impression 3D, risque d’entraîner la perte de plus de 5 millions d’emplois en cinq ans dans les principales économies mondiales.

Mais ces chiffres laissent Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric, dubitatif. “Je crois qu’il est absolument impossible de savoir quel sera l’effet net de la quatrième révolution industrielle sur l’emploi dans quelques années”, affirme-t-il sur France 24. “Lorsqu’on est face à des innovations de rupture, on ne sait pas prévoir l’avenir. L’avenir, il faut l’inventer.”

Par Stéphanie ANTOINE

Facebook Twitter Email