Christine Lagarde seule candidate à sa propre succession à la tête du FMI

Christine Lagarde seule candidate à sa propre succession à la tête du FMI
11d0f0d268.jpeg

Le Fonds monétaire international a annoncé jeudi qu’il n’y avait pas d’autre candidature que celle de Christine Lagarde pour prendre la tête de l’organisation. L’actuelle directrice générale est donc assurée d’exercer un deuxième mandat en juillet.

Christine Lagarde ne devrait pas rencontrer de difficultés majeures pour être réélue à la tête du Fonds monétaire international (FMI) : l’ancienne ministre française de l’Économie est la seule candidate à sa propre succession, a annoncé jeudi 11 février l’organisation internationale dans un communiqué.

“La période de soumission des candidatures au poste de directeur général s’est achevée le mercredi 10 février. Un seul candidat, l’actuelle directrice générale Christine Lagarde, a été nommé”, a déclaré le doyen du conseil d’administration du FMI, Alexeï Mojine, dans un communiqué.

Première femme à diriger le FMI, Christine Lagarde a pris ses fonctions à la tête de l’organisation internationale en 2011 pour remplacer Dominique Strauss-Kahn, emporté par le scandale du Sofitel de New York. Son mandat expire le 5 juillet prochain.

La nomination de Christine Lagarde pour un second mandat doit être formellement entérinée par un vote du conseil d’administration. Fin janvier, le FMI espérait achever le processus de désignation début mars.

Avec Reuters

Première publication : 11/02/2016

Facebook Twitter Email