Archive for April 9th, 2016

Deux sondages Ifop et BVA publiés coup sur coup samedi et dimanche montrent que 80 % des Français ne veulent pas voir François Hollande se présenter à l’élection présidentielle de 2017.

Quatre Français sur cinq ne souhaitent pas que François Hollande soit candidat à sa propre succession en 2017 mais 67 % pensent qu’il le sera, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, publié dimanche 10 avril, qui montre une nouvelle percée d’Emmanuel Macron.

Les sympathisants du Parti socialiste sont 53 % à ne pas désirer que le président sortant se représente. Ce taux monte à 91 % chez les sympathisants des Républicains et à 89 % chez ceux du Front national.

Si François Hollande ne se présente pas, 34 % des Français se disent prêts à voter pour le ministre de l’Économie Emmanuel Macron, devant le Premier ministre Manuel Valls (28 %), l’écologiste Nicolas Hulot (26 %) et Martine Aubry (25 %).

Des chiffres en adéquation avec ceux d’un autre sondage, publié samedi 9 avril par BVA pour Orange et iTélé, selon lequel la candidature de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017 est souhaitée par 15 % (-5 points en un mois) des Français, tandis que 83 % d’entre eux ne veulent pas que le chef de l’État se représente et que 2 % ne se prononcent pas.

Parmi les sympathisants de la gauche, 27 % souhaitent sa candidature en 2017 (-8 points par rapport à février). Au sein du PS, ils sont 42 % à souhaiter qu’il soit candidat (-7) et, hors PS, 9 % (-4).

Par ailleurs, une nouvelle candidature de François Hollande n’est souhaitée que par 35 % de ses électeurs du premier tour du scrutin de 2012 et par 24 % de ses électeurs du second tour de 2012, “signe du désaveu de sa base électorale”, note l’institut.

Un autre 21 avril ?

Le souhait d’une candidature de Manuel Valls baisse aussi, reculant de 11 points par rapport à février, pour se situer à 29 %. Seuls 28 % des sympathisants de la gauche souhaitent sa candidature en 2017, dont 40 % des sympathisants du PS auprès desquels la baisse est très sensible (-14 points).

En ce qui concerne Martine Aubry, 23 % des Français souhaitent sa candidature en 2017, soit 10 points de moins qu’en février. Et 48 % (-8 pts) des sympathisants de gauche souhaitent que la maire de Lille soit candidate en 2017.

Par ailleurs, 44 % des Français et 56 % des sympathisants de la gauche souhaitent une primaire PS-EELV, alors qu’une primaire de l’ensemble de la gauche n’est souhaitée que par 41 % des Français et 50 % des sympathisants de la gauche. En juin 2015, 81 % des Français, tout comme 90 % des sympathisants de la gauche et 93 % des sympathisants du Parti socialiste, souhaitaient que le PS organise une primaire pour désigner son candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Enfin, 53 % des Français se déclarent inquiets de la possibilité d’un 21 avril bis. Cette perspective de l’absence d’un candidat de gauche au second tour de la présidentielle, où serait présente Marine Le Pen, inquiète 91 % des sympathisants de la gauche (PS: 94 %, EELV: 93 %, gauche du PS: 83 %). À droite, elle inquiète majoritairement les sympathisants du MoDem (59 %) et de l’UDI (50 %), mais moins les sympathisants Les Républicains (30 %) et ceux du Front national (5 %).

L’enquête Ifop pour le JDD a été menée auprès d’un échantillon de 991 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 7 au 8 avril 2016.

Le sondage BVA pour Orange et iTélé a été réalisé les 7 et 8 avril auprès d’un échantillon de 1 003 personnes, recrutées par téléphone, puis interrogées par internet, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 10/04/2016