Accueil des migrants de Calais : 800 personnes manifestent dans le Var

Accueil des migrants de Calais : 800 personnes manifestent dans le Var

Pour dénoncer l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil à Pierrefeu-du-Var (Var), afin d’accueillir 60 migrants de Calais, près de 800 personnes ont défilé samedi dans la commune du sud de la France, à l’appel du maire.

Entre 700 et 800 personnes ont défilé, samedi 8 octobre, à Pierrefeu-du-Var, dans le sud de la France, contre l’ouverture d’un centre d’accueil pour migrants dans leur commune rurale située à 20 km de Hyères (Var).

Patrick Martinelli, le maire sans étiquette de cette commune de 6 000 habitants, à l’origine de l’appel à la “marche citoyenne”, avait fait voter deux jours auparavant une motion contre l’accueil, prévu courant novembre, de 60 demandeurs d’asile en provenance de Calais. Le conseil municipal de Pierrefeu-du-Var a approuvé cette motion à l’unanimité, y compris l’opposition, elle aussi non étiquetée.

Déjà près de 300 personnes rassemblées devant la mairie de Pierrefeu dans le #Var pour dire non à l’ouverture d’un centre pour migrants. pic.twitter.com/BJ9otkhaWk

— France Bleu Provence (@bleuprovence) 8 octobre 2016

Pour voir les images et vidéos sur vos tablettes et mobiles cliquez ici.

Le maire a notamment avancé comme argument le fait que le bâtiment destiné aux migrants, un édifice désaffecté du centre hospitalier psychiatrique de la commune, est situé en zone inondable et évoqué “le risque de tensions graves” induit par l’arrivée de ces 60 hommes dans “un village rural inadapté à recevoir une telle population”.

“Des Irakiens, des Syriens, des gens venant de zones de guerre”

Patrick Martinelli a indiqué avoir reçu une réponse négative de la préfecture à sa demande datant du 3 octobre de renoncer à l’ouverture d’un centre d’accueil sur sa commune. Deux autres manifestations sont prévues dans la journée à Pierrefeu, l’une à l’appel de la Ligue des droits de l’homme et de partis de gauche, en faveur de l’accueil des migrants, puis une autre organisée par le Front national qui défend l’idée d’un département “sans migrants”.

“Dans le cadre de l’annonce par le président de la République de la fermeture de Calais, on nous a demandé de travailler sur des lieux en capacité de se transformer en Centres d’accueil et d’orientation. Il y a 6 000 personnes à répartir et il faut plus de CAO”, a expliqué la secrétaire générale de la préfecture, Sylvie Houspic. “À Pierrefeu, c’est encore en cours d’étude et il y aurait des travaux à faire”, a-t-elle ajouté. “Il y a de la place pour une soixantaine de personnes, tous des demandeurs d’asile en puissance qu’on va aider à préparer leur dossier, des Irakiens, des Syriens, des gens venant de zones de guerre”.

Pierrefeu enchaîne les rassemblements. C’est mnt environ 200 manifestants rassemblés place Dixmude pour défendre l’accueil des migrants. pic.twitter.com/aWKyXgijQq

— France Bleu Provence (@bleuprovence) 8 octobre 2016

Du côté du #frontnational on se rassemble aussi à Pierrefeu. Entre 300 et 400 manifestants contre le centre d’accueil pour migrants. pic.twitter.com/4g1obmNfwB

— France Bleu Provence (@bleuprovence) 8 octobre 2016

Le Var compte actuellement trois Centres d’accueil et d’orientation (CAO) pour des personnes en instance de demande d’asile, situés à Toulon, Hyères et La Seyne-sur-Mer. “Cent-vingt personnes y ont été accueillies en un an”, a précisé Sylvie Houspic. Outre Pierrefeu-du-Var, un autre lieu est concerné dans le Var, un village vacances EDF, pour moins de 100 personnes, situé à Tourves.

Avec AFP

Première publication : 08/10/2016

Facebook Twitter Email