Primaire de la gauche : Arnaud Montebourg ouvre le bal des dépôts de candidatures

Primaire de la gauche : Arnaud Montebourg ouvre le bal des dépôts de candidatures

Les candidats à la primaire de la gauche ont 15 jours, à partir de jeudi, pour déposer officiellement leur dossier avec le nombre de parrainages requis. La principale inconnue porte sur la participation de François Hollande et de Manuel Valls.

Arnaud Montebourg ne s’est pas fait attendre en déposant officiellement son dossier, jeudi 1er décembre, jour de l’ouverture du dépôt des candidatures à la primaire de la gauche organisée par le Parti socialiste. L’ancien ministre de l’Économie a profité de l’occasion pour donner une conférence de presse à Paris, durant laquelle il a appelé la gauche à se rassembler dans le cadre de la primaire.

Les postulants ont jusqu’au 15 décembre pour prouver qu’ils ont reçu le soutien de 15 membres du Conseil national du PS, ou de 19 parlementaires, ou de 66 conseillers régionaux ou départementaux représentant au moins quatre régions et 10 départements, ou 10 maires de villes de plus de 10 000 habitants.

>> À lire : Une pétition réclame la candidature de Taubira

Autre candidat déclaré, Benoît Hamon a annoncé il y a deux semaines avoir réuni les 19 parlementaires nécessaires, avant d’obtenir aussi le ralliement de Laurence Dumont, vice-présidente de l’Assemblée nationale, la semaine dernière.

La sénatrice de Paris, Marie-Noëlle Lienemann, assure aussi avoir ses “signatures”. Elle sera “a priori” candidate, a-t-elle déclaré à l’AFP, même si elle continue à “lancer un appel à des convergences pour l’aile gauche” du PS.

Déjà neuf candidats déclarés

L’ancien inspecteur du travail Gérard Filoche, de son côté, se “bagarre” pour réunir les parrainages : “J’ai pour l’instant un parlementaire, trois maires, 35 conseillers régionaux ou départementaux, 10 membres du Conseil national”, égrène-t-il auprès de l’AFP.

Au moins deux autres membres du Conseil national du PS – Fabien Verdier et Louis-Mohamed Seye – vont tenter aussi leur chance.

Hors du PS, le député François de Rugy, président du Parti écologiste, et Jean-Luc Bennahmias, président du Front démocrate et co-président de l’Union des Démocrates et Écologistes (UDE), participeront à ces “primaires citoyennes”. Pierre Larrouturou, investi par les militants de Nouvelle Donne, a également déclaré sa candidature jeudi matin, ce qui porte à neuf le nombre de candidats déclarés.

>> À voir : Présidentielle 2017, quel candidat pour la gauche ?

Mais la principale incertitude tourne encore et toujours autour d’une éventuelle déclaration de François Hollande et de Manuel Valls.

Les candidatures seront examinées et validées officiellement le 17 décembre par la Haute Autorité des primaires citoyennes. Les professions de foi de chaque postulant seront consultables à partir du 20 décembre. Un mois plus tard, le 20 janvier, la campagne sera terminée, à deux jours du premier tour, le 22, tandis que le deuxième tour est programmé pour le 29 janvier.

Avec AFP

Première publication : 01/12/2016

Facebook Twitter Email