Les noms de domaine Baroin2017.fr, Bertrand2017.fr et Wauquiez2017.fr déposés

Les noms de domaine Baroin2017.fr, Bertrand2017.fr et Wauquiez2017.fr déposés

Alors que la candidature de François Fillon est de plus en plus remise en cause, les noms de domaine pour les éventuels plans B que sont François Baroin, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez ont été déposés ces derniers jours.

Les nouvelles révélations du Canard Enchaîné mettent un peu plus la pression sur la candidature de François Fillon. Jusqu’à présent, le candidat à l’élection présidentielle reste soutenu par son parti. Aucune fissure dans le front commun de la droite n’est à signaler. Mais en coulisses, selon plusieurs médias, certains semblent être à la manœuvre pour se positionner comme un éventuel recours en cas de désistement du vainqueur de la primaire.

Alors qu’aucun plan B n’est prévu chez Les Républicains et qu’Alain Juppé a déjà exclu d’être candidat à la place de François Fillon, les anciens ministres François Baroin, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez, eux, se tiendraient prêts.

>> À lire : Et si Fillon renonçait ? “Il n’y a rien de prévu”

Le Parisien révèle ainsi que les noms de domaine Baroin2017.fr, Bertrand2017.fr et Wauquiez2017.fr ont été déposés, vendredi 27 janvier chez l’hébergeur 1&1 Internet pour le premier, mardi 31 janvier chez OVH pour le deuxième et mardi 31 janvier chez Gandi pour le troisième.

Ah, en plein #PenelopeGate… le nom de domaine baroin2017.fr vient d’être déposé #Presidentiellepic.twitter.com/nNu5smLmgv

— Briac Trébert (@BriacTrebert) January 31, 2017

“Il a commencé à s’activer très discrètement en fin de semaine dernière, en approchant quelques parlementaires pour les sonder sur cette hypothèse”, a confié au Parisien un député francilien à propos de François Baroin. “Bertrand, il ne dit rien pour le moment et ne bouge pas une oreille. Mais c’est sûr qu’il y pense forcément”, a déclaré, toujours au Parisien, un sénateur filloniste.

Officiellement, les proches de François Baroin, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez démentent toutefois être à l’origine de ces réservations de noms de domaine. “C’est peut-être quelqu’un qui veut se faire de l’argent dans l’optique de se faire racheter le nom de domaine”, a suggéré à L’Express un membre de l’entourage du président de la région Hauts-de-France.

Première publication : 01/02/2017

Facebook Twitter Email