Nouvelle salve des États-Unis dans la guerre commerciale contre la Chine

Nouvelle salve des États-Unis dans la guerre commerciale contre la Chine
b32eef07e8.jpeg

L’administration Trump a menacé mardi de taxer 200 milliards de produits chinois supplémentaires dès septembre. Les États-Unis accentuent ainsi un peu plus la guerre commerciale lancée la semaine dernière.

Guerre commerciale, épisode 2. Les États-Unis ont dressé mardi 10 juillet une liste supplémentaire de produits chinois importés d’un montant de 200 milliards de dollars par an qu’ils menacent de taxer de droits de douane dès le mois de septembre.

“Depuis plus d’un an, l’administration Trump a patiemment demandé à la Chine de mettre fin à ses pratiques déloyales, d’ouvrir ses marchés et de se livrer à une concurrence basée sur les forces du marché”, a affirmé mardi le représentant américain au Commerce américain (USTR) Robert Lighthizer dans un communiqué. “Malheureusement, la Chine n’a pas changé de comportement (…) et celui-ci menace l’avenir de l’économie américaine. Plutôt que de répondre à nos préoccupations légitimes, la Chine a commencé à prendre des mesures de rétorsion contre des produits américains. De telles actions sont injustifiables”, a-t-il accusé.

“Des hausses mutuelles de droits de douane à grande échelle entre la Chine et les États-Unis conduiront inévitablement à détruire le commerce sino-américain”, a réagi lors d’un forum le vice-ministre chinois du Commerce, Li Chenggang. “Ces façons de faire perturbent de fait le cours de la mondialisation économique et détruisent l’ordre économique mondial”, a-t-il martelé.

“Moment chaotique”

“C’est un moment un peu chaotique pour le commerce international”, a déclaré Li Chenggang. “Les entreprises des deux pays vont subir des pertes. Personne ne sort vainqueur d’une guerre commerciale. Coopérer est la seule option correcte pour la Chine et les États-Unis”, a-t-il plaidé.

>> À lire aussi : Guerre commerciale : le spectre d’une récession digne de 2008

L’administration du président Donald Trump accroît ainsi la pression dans la guerre commerciale qui l’oppose à la Chine et qui s’est traduite la semaine dernière par l’imposition de taxes douanières sur 34 milliards de dollars d’importations chinoises. Une mesure liée à un différend sur la propriété intellectuelle à laquelle Pékin a immédiatement répondu par des taxes équivalentes.

Ces tarifs douaniers vont finalement couvrir un total de 50 milliards de dollars d’importations chinoises, a précisé Robert Lighthizer. Les produits visés par ces taxes bénéficient de “transferts de technologies forcés”, une pratique dont les autorités américaines accusent la Chine.

Trump menace de doubler la mise

“En conséquence des représailles de la Chine et de son incapacité à changer ses pratiques, le président a ordonné à l’USTR de commencer le processus en vue de l’imposition de tarifs douaniers de 10 % sur des importations supplémentaires de 200 milliards de dollars”, a précisé Robert Lighthizer.

Le président américain, qui a engagé une offensive commerciale sur plusieurs fronts, avait lui-même menacé d’imposer ces taxes sur 200 milliards de dollars supplémentaires de marchandises chinoises. Il a même affirmé qu’il pourrait doubler la mise si les Chinois répliquaient encore une fois.

Avec AFP

Première publication : 11/07/2018

Facebook Twitter Email